espace presse

Culture Mag - 29 11 2018

Et aussi :

 

Amiens –cathédrale : E ultreia ! Jacob au-delà des mers novembre 2018

Stéphane G. : « Mille merci pour ce moment de grâce inoubliable… Ces dames chantaient comme des anges »

 

Oloron Ste-Marie : E ultreia ! Jacob au-delà des mers septembre 2018

Sylvia & Wolfgang B-G : « This was a station on our trip to Santiago de Compostela and it was very nice and fit exactly to our trip. Thank you for this concert ! »

 

Poitiers St-Hilaire : E ultreia ! Jacob au-delà des mers juillet 2018

Evelyne V. : « J'y étais et j'ai vécu un pur moment de Grâce. Absolument magnifique. Un très beau moment. »

Gaby L. : « Merci à vous pour ce magnifique concert! Vous avez ranimé les belles pierres de la superbe abbatiale... »

Ivan M. : « Merci beaucoup à l'ensemble Cum Jubilo pour ce magnifique spectacle »

 

Paris St-Germain l’Auxerrois : E ultreia ! Jacob au-delà des mers mai 2018

Madeleine L. : « Pas de mot suffisamment éloquents pour exprimer la beauté, la profondeur de vos voix, de ces chants…les pleurs viennent malgré so

 

Sablonceaux : E ultreia ! Jacob au-delà des mers septembre 2017

Odile et Albert C. : « Emerveillés par votre art lors des Jeudis Musicaux »

 

 Paris – St-Séverin : Femmes du Moyen Âge - janvier 2017 

 Jean-Christophe Rosaz, compositeur : "Merci à toutes les 4, c'était magnifique, vous êtes parvenues à nous maintenir au creuset de la chaleur qui émane de ces compositions magnifiques."

 

 Rambouillet (78) : Jubilations - avril 2016

 Isabelle L. : « j'y suis allée, j'ai adoré, c'était jubilatoire, un moment de bonheur, c'était magnifique »

Henri T. : « Vous êtes géniales, on en redemande. »

 

 Festival de l’Escarène : Femmes du Moyen Âge juillet 2015  «  Perfection musicale et vocale…concert salué par une standing ovation. »  Nice Matin 25 juillet 2015

 

 Montmoreau – Marthon - St-Michel (16) : création E ultreia ! Jacob au-delà des mers  - mai 2015

 Michel Sendrez, compositeur : « je dois vous dire combien j'ai été ému d'assister à la création de "Campus Stelle", portée avec tant de talent, de conviction, de don de soi, en même temps que de sympathie et de simplicité »

 Christiane N. : « Je tiens à témoigner de l'Intense émotion qui a parcouru nos âmes, ainsi que les pierres à mon avis... Des voix "extraordinaires"...venues d'ailleurs...Ce fut un moment Unique et intemporel... »

 Abbaye de Bassac : Le Lys et la Rose - juin 2014  « Richesse du répertoire … talent inégalable…» Alain Michaud Sud-Ouest 11 juin 2014

 

 Prieuré de Rauzet : Création La Folie du Diable - juin 2013  « voix sublimes de l’ensemble Cum Jubilo … Un grand moment où voix et beauté du lieu ont enchanté les spectateurs.»  Sud-Ouest 12 06 2013

 

 Prieuré de Ronsenac : création Richard Cœur de Lion- juillet 2012

 « Cum Jubilo a envoûté le prieuré durant deux soirées » Charente Libre 8 août 2012

 

 Montbron : Femmes du Moyen Âge - juillet 2011  « Cinq femmes envoûtantes…comme possédées par la profondeur de leurs chants. »  Charente Libre 23 juillet 2011

 

 Marthon : Compostelle novembre 2011

 "voix merveilleuses venues du fond des âges". Charente Libre 12 novembre 2011.

 

 St-Amant de Boixe : création Massacre des Innocents – juillet 2009

 Betsy Jolas, compositrice : « Bravo pour ces moments inoubliables »

 

Cour-sur-Loire : Légendes dorées - Festillésime 41 2009                                                           -« Cum Jubilo a donné un concert de chants médiévaux d’une exceptionnelle beauté. »  Nouvelle République 28 08 09.

-« Ce fut un pur moment de bonheur, car l’ensemble Cum Jubilo a conduit son auditoire non seulement à la jubilation, mais aussi à la méditation, voire même à la prière. Du grand art. »  La Renaissance du Loir-et-Cher 28 8 09.

 

Dignac : De sancta Maria – Nuit Romane  24 juin 2006  « Musique savante ? Peut-être, mais surtout musique de l’âme et du cœur. Leurs voix s’élevaient, s’amplifiaient, résonnaient sous les voûtes de l’humble église romane qui n’en revenaient pas de tant de légèreté et de force, de fluidité et d’intensité, de beauté douloureuse, de grâce suspendue. Des voix de lumière qui emportaient chacun de nous loin, très loin, dans les profondeurs de l’âme. Un pur, un rare moment d’émotion ».