La Licorne et la Dame

Carole Matras, soprano / harpe / organetto

Cécile Côte, soprano

Laurence Esquieu, mezzo

Catherine Ravenne, contralto-direction

Création Unicornis de Caroline Marçot            

 

Fabuleuse licorne, animal fantastique, sauvage, androgyne, à la corne redoutable, dont la poudre aurait des vertus médicinales ; évoquant l’œuvre au blanc, deuxième étape de la transformation alchimique ; symbole de pureté représentant le Christ crucifié ou, dans l’expression de la fin’ amor, celui qui se meurt d’amour pour sa dame, tels les trouvères Richard de Fournival ou Thibaut de Champagne avec sa chanson Aussi com unicorne sui.

Les musiques choisies s’inspireront des manuscrits médiévaux et surtout de deux célèbres tapisseries découvertes en Aquitaine dans les châteaux de Boussac (Creuse) et Verteuil (Charente) : La « Dame à la licorne » et la « Chasse à la licorne ».

Les chants de ce programme sont choisis pour leur pouvoir d’évocation en rapport avec les diverses licornes et personnages, les thèmes évoqués ou les ambiances suggérées par les images, les textes et les musiques : plain-chant, proses, ambiance mystique avec Hildegard, chansons et polyphonies évoquant tour à tour la licorne dangereuse, la dame, les vierges martyres, la fin’ amor, les scènes de chasse avec la caccia, les fleurs et les animaux du jardin, et aussi le lion, très souvent associé à la licorne dans l’imagerie médiévale.

Cum Jubilo vous invite à entrer dans le jardin de la dame, à en respirer les fleurs et à goûter la sérénité qui se dégage dans l’harmonie de ce monde apaisé - un voyage dans un monde imaginaire entre rêve et réalité, où l’amour charnel peut être transcendé, où la licorne purificatrice peut nous élever vers un ultime désir d’éternité.